"Voici" affirme avoir des photos de Ségolène Royal allant voir à l'hôpital Valérie Trierweiler hier soir

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !



 
 
 
 

Imbroglio autour d'une éventuelle visite de Ségolène Royal, au chevet de Valérie Trierweiler.

Une visite pour le moins surprenante quand on connait les relations entre les 2 femmes, mais le magazine Voici affirme avoir des photos.

Sur son site internet le magazine annonce même leur publication pour demain et écrit:

"Entrée vendredi dernier à la Pitié-Salpêtrière pour «un gros coup de blues», Valérie Trierweiler y demeure pour une durée indéterminée.

Comme le révélait Europe 1 ce matin , François Hollande ne s’est pas encore rendu à l’hôpital.

Au contraire de son ex, Ségolène Royal.

Comme le montrent les photos publiées demain dans Voici, la présidente de la région Poitou-Charentes s’est rendue à la Pitié Salpêtrière hier soir sous une pluie battante et en est sortie peu après 20 heures.

Elle aurait été missionnée par le Président en personne pour jouer les intermédiaires et faire accepter à Valérie Trierweiler une rupture qui semble inéluctable.

Pourquoi François Hollande n’y est-il pas allé lui-même ?

Tout simplement parce que Valérie Trierweiler refuserait de le recevoir…"

Mais ce soir, un peu après 18h, Ségolène Royal a dément les informations de Voici avec le Tweet ci-dessous.

De son côté Le Parisien indique que l’entourage de la première dame «dément catégoriquement» cette information.

«C’est faux, c’est grotesque» insiste un proche.

Rivales depuis des nombreuses années les deux femmes restent en effet en froid et ne se sont pas parlé récemment.

Alors, le magazine Voici a-t-il vraiment des photos ?

jeanmarcmorandini.com s'est procuré ce numéro de Voici dans lequel on peut en effet découvrir des photos de Ségolène Royal montant dans une voiture. Mais aucun élement ne permet d'identifier le lieu ou la date des photos publiées

 

Par http://www.jeanmarcmorandini.com

 

 

Une partie de la Une de Voici de demain

 

Publié dans Médias

Commenter cet article