Valérie Trierweiler : "J’entendais des rumeurs, mais je n’y prêtais pas attention!"

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !



 
 
 
 

Voici le premier extrait de cette interview très attendue, celle de Valérie Trierweiler dans le Paris Match qui paraitra demain.

Depuis ce matin, seule la Une circulait avec une seule phrase, mais voici cette fois un extrait plus long.

Paris Match raconte comment s'est déroulée cette interview.

Valérie n’a pas souhaité réaliser une interview, mais elle a accepté que cette conversation soit enregistrée.

Elle a duré environ quarante minutes.

Quand elle s’adresse à vous, Valérie vous regarde dans les yeux.

Elle choisit ses mots, les corrige quand ils lui semblent imprécis. Elle est à l’aise, parfois caustique, souvent touchante.

Voici ce que dit Valérie Trierweiler:

«Cela peut paraître étrange mais, pour moi, je ne traverse pas une période de crise.

Ce n’est pas la première rupture dans ma vie.

Elle est violente car elle est médiatique. »

Certes, entre elle et François Hollande, « le détachement avait commencé ».

Mais elle ne s’attendait pas à cela.

« J’entendais des rumeurs, évidemment, mais on en entendait sur tout le monde.

J’en entends sur moi aussi, tout le temps.

Je n’y prêtais pas attention.

Lorsque j’ai su, c’est comme si j’étais tombée d’un gratte-ciel... (...)

Ce n’est pas parce que je ne suis plus première dame que la vie s’arrête.

Je continuerai avec le Secours populaire, avec Action contre la faim, avec la Fondation Danielle-Mitterrand.

Avec Ela aussi, car ce sont les premiers à être venus me chercher quand j’étais première dame et au plus mal après le Tweet."

 

Par http://www.jeanmarcmorandini.com

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article