UFC-Que Choisir lance une offre de gaz à prix réduit

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

Conditions contractuelles plus favorables, et surtout baisse du prix : l’association UFC-Que Choisir s’associe à un fournisseur de gaz Belge, Lampiris, pour lancer ce 15 octobre une campagne, « Gaz moins cher ensemble ».


UFC-Que Choisir lance une offre de gaz à prix réduit

Une baisse de 13 % minimum du gaz par rapport au tarif réglementé d’octobre. Tel est l’argument massu mis en avant par l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, pour promouvoir sa campagne, « Gaz moins cher ensemble ». Alors que son prix devrait à nouveau augmenter d’environ 0,5 % selon une information publiée par Le Figaro, la baisse promise par UFC-Que Choisir pourrait faire mouche auprès des neuf millions de foyers qui se chauffent ou font leur popote grâce au gaz. Surtout que son coût, s’est envolé depuis 2005, une augmentation proche de 80 % selon les données de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).


L’association de défense des consommateurs veut «  dynamiser la concurrence sur le marché du gaz en créant un véritable pouvoir de marché des consommateurs ». Si tout un chacun peut constater des différences de prix entre les multiples fournisseurs et ainsi opérer le choix le plus judicieux pour sa bourse, peu d’entre eux le réalisent. Non parce qu’ils tiennent particulièrement à leur fournisseur historique, mais parce lorsque l’on rentre chez soi, il est rare de décompresser en se plongeant dans une analyse comparative des meilleurs offres sur le marché. Le prix n’est pas le seul argument avancé par l’UFC. 
 

Des conditions contractuelles améliorées
 

Lors du lancement d’appel d’offres fait en juillet auprès de l’ensemble des fournisseurs de gaz, l’association avait dressé un cahier des charges. Le premier point était le prix. Le second concernait les conditions contractuelles. Elles devaient être plus protectrices pour le consommateur. Une seule entreprise a remplie ces deux conditions : Lampiris France. Crée en 2010, il est une filiale du groupe Belge Lampiris. UFC-Que choisir précise sur son site : « si certains fournisseurs ont fait mine de vouloir participer, bon nombre ont déclaré forfait, refusant d’emblée des conditions contractuelles plus protectrices des consommateurs que les exigences légales ». Quelles sont ces conditions ? La responsabilité unique du fournisseur en cas de problème, même de distribution, elle devrait permettre de « minorer les conflits », selon l’association.

La facturation est aussi un point négocié. Lampiris sera tenu de tenir compte des auto-relevés effectués par son client entre les périodes de relevé du distributeur. En cas de contestation d’une ou de plusieurs factures, le client pourra « régler uniquement le montant de la facture non contesté, jusqu’à la résolution du désaccord sur la part faisant l’objet de la contestation », précise UFC-Que Choisir. Cette dernière sera associée dans le cadre d’un litige et fournira un avis juridique. Dès lors, il est légitime de se demander si l’association n’a pas un intérêt autre que sa notoriété en lançant une telle campagne. UFC-Que Choisir assure être « totalement désintéressé » dans cette campagne, précisant qu'« un commissaire aux comptes a été désigné pour constater les dépenses supportées par l’association et garantir l’absence totale de flux financier entre l’UFC-Que Choisir et le fournisseur lauréat ».
 

Toutes les personnes, déjà raccordées au gaz et consommant moins de 100 000 kWh, peuvent s’inscrire jusqu’au 25 novembre. Plus le nombre de participants sera élevé, plus le prix pourra baisser. Quelques heures après l’ouverture de la campagne, 20 000 personnes avaient sauté le pas.

 

Par Thibault Le Berre‏ - http://www.marianne.net/

Commenter cet article