Test du HTC Desire 816

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

 

Le HTC Desire 816 est un smartphone milieu de gamme compatible avec les réseaux 4G. Son écran de 5,5 pouces le fait entrer dans la catégorie des phablettes ou des smartphone XXL. Ce qui apporte un certain confort pour la lecture des pages web, des vidéos mais aussi pour les jeux vidéo. Nous avons donc tenté d’en savoir plus sur les usages avec lesquels ce Desire 816 est le plus à l’aise.

 

 

Caractéristiques techniques

Les composants intégrés dans le Desire 816 en font un smartphone de milieu de gamme. En effet, pour le processeur, on retrouve un Snapdragon 400 dont les quatre cœurs Cortex-A9 sont cadencés à 1,7 GHz. La partie graphique est prise en charge par le GPU Adreno 305. Le SoC est assisté par 1,5 Go de mémoire vive, une quantité correcte pour le multitâche. L’appareil photo est équipé d’un capteur de 13 mégapixels et d’un objectif avec une focale de 28 mm et une ouverture de f/2.2 qui devrait permettre de réaliser de jolis clichés. L’écran de 5,5 pouces possède une définition de 1280 x 720 pixels et sa dalle est de type LCD, qui devrait permettre de profiter d’angles de vision larges. La mémoire interne ROM peut paraître juste avec une capacité de 8 Go mais elle est extensible via une carte microSD, jusqu’à 128 Go. Le HTC Desire 816 se distingue des autres smartphones milieu de gamme avec le support de la 4G de catégorie 4 pour des débits en téléchargement jusqu’à 150 Mbps. Enfin, le smartphone dispose de deux haut-parleurs stéréo avec la technologie BoomSound.

 
HTC Desire 816
Version Android 4.4.2 KitKat
Logiciel HTC Sense 6.0
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 720 x 1280 pixels
Technologie IPS LCD
Densité de pixels 267 PPI
Résistance aux chocs et aux rayures Non
SoC Qualcomm Snapdragon 400 (MSM8974AB)
Nombre de cœurs Quatre
Cadence processeur 1,5 GHz
Puce graphique
(GPU)
Adreno 305
Mémoire vive (RAM) 1,5 Go
Mémoire Interne (ROM) 8 Go
Micro-SD Oui (jusqu'à 128 Go)
Webcam 5 mégapixels
Appareil photo 13 mégapixels (28 mm f/2.2)
Enregistrement vidéo Full HD 1080p
Wi-Fi 802.11 b/g/n (2,4 GHz)
Bluetooth Oui, 4.0 LE
Réseaux LTE 4G (cat 4) jusqu'à 150 Mbit/s
NFC (Near Field
Communication)
Oui
Capteurs Luminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, Accéléromètre
Ports
(entrées/sorties)
micro-USB 2.0
Tuner FM (Radio) Non
Haut parleurs Stéréo, HTC BoomSound
Étanchéité Non
Batterie 2600 mAh
Dimensions 156,6 x 78,7 x 8 mm
Poids 165 grammes
DAS 0,257 W/kg@10g
Prix 379 euros

 

 

Un design novateur

Le design du HTC Desire 816 est assez novateur pour le constructeur taïwanais. En effet, contrairement aux précédents Desire et aux HTC One M7 et M8, le Desire 816 abandonne le dos bombé. Ici, la partie arrière est toute plate, à l’exception des bordures qui sont tout de même arrondies pour faciliter la prise en main du téléphone. Afin d’éviter un design tout rectangulaire, les quatre bords sont également arrondis.

En facade, on retrouve l’écran ,une bordure noire fine sur les côtés mais moins sur le dessus et le dessous de la dalle. En haut et en bas du téléphone, il y a deux bordures d’un blanc mat qui intègrent les haut-parleurs.

Ce blanc mat est joli au rendu et agréable au toucher. À gauche du haut parleur supérieur, vient se placer l’appareil photo frontal qui tranche avec le blanc mat. Sur la bande noire en dessous, on retrouve la diode pour les notifications et le capteur de proximité qui est donc assez bien caché. Enfin, le logo HTC vient se placer entre la dalle et le haut parleur du bas, sur une bande noire. Le connecteur mini jack est pour sa part intégré sur la tranche supérieure du téléphone.

Les boutons pour augmenter le son, le diminuer et pour verrouiller / déverrouiller le téléphone sont placés sur la tranche gauche du téléphone. Sur la tranche droite, une trappe amovible camoufle le port qui accueille les cartes SIM au format nano SIM ainsi que le port microSD. Un mécanisme permet de ne pas perdre la trappe car cette dernière est rattachée au corps du smartphone. Notre Desire 816 ne comporte qu’une seule trappe à carte SIM fonctionnelle mais il existe un modèle dual SIM qui ne semble pas prévu pour être commercialisé en France.

Le principal point noir du design, c’est le blanc glossy qui est présent à l’arrière du téléphone. Il prend facilement les rayures – heureusement que notre modèle était blanc – et reflète beaucoup la lumière (sans parler des traces de doigts), donnant un aspect un peu cheap à l’ensemble et contrastant, visuellement mais aussi au toucher, avec les bordures réalisées en plastique blanc mat.

Une petite remarque concernant l’entrée casque qui est assez mal positionnée. Elle est pratiquement au milieu de la tranche supérieure, ce qui rend plus difficile le maintien du téléphone à l’horizontal avec deux mains lorsqu’un casque est branché. Il  faut alors faire passer le câble entre ses doigts. En revanche, les haut-parleur stéréo ne sont pas bouchés par les paumes de la main lorsqu’on joue à l’horizontale. Un bon point donc.

 

 

Une dalle Super LCD 2 de bonne facture

L’écran du HTC Desire 816 est composé d’une dalle Super LCD 2. Le Super LCD 2 est produit par Samsung et permet de supprimer la couche d’air présente entre la dalle et la vitre de protection, donnant ainsi l’impression à l’utilisateur d’être plus proche de l’affichage. La technologie est également censée être moins gourmande en énergie et permettre une meilleure visibilité en extérieur par rapport au LCD classique. En revanche, nous n’avons pas de détails supplémentaires concernant la dalle. Est-elle de type IPS, TN voire PVA comme sur le Super LCD premier du nom ? La technologie PVA possède des angles de visions supérieurs au TN et inférieurs au IPS mais se rattrape avec un meilleur temps de réponse que l’IPS. Economiquement, il semblerait que le PVA soit moins coûteux que les dalles IPS, d’où le choix de HTC pour son smartphone milieu de gamme si la présence de la technologie PVA se confirme. Mais HTC n’a pas pu répondre à ces questions.

Nous avons comparé l’écran du HTC Desire 816 avec le Sony Xperia T2 Ultra et le Samsung Galaxy S5.

Concernant la résolution de l’écran, elle peut paraître un peu faible pour une dalle de 5,5 pouces, et il aurait peut être été préférable de privilégier une dalle Full HD. Mais le 720p n’est pas vraiment à la peine ici et convient pour la plupart des utilisations. Les plus pointilleux pourraient remarquer un manque de piqué dans certaines situations comme pour les photos ou vidéos en haute définition. En tout cas, rien de bien handicapant pour un utilisateur lambda qui n’est pas à la recherche des technologies dernier cri.

 

 

KitKat et Sense 6.0 à la rescousse

À l’image de son grand frère, le HTC One M8, le Desire 816 est livré avec Android KitKat 4.4.2 et l’interface maison Sense UI dans sa dernière version, la 6.0. Comme dans notre test du One M8, nous trouvons l’interface du constructeur taïwanais vraiment bien pensée. Elle n’alourdit pas Android avec une multitudes d’applications mais rajoute juste ce qui semble nécessaire pour faciliter la vie des utilisateurs. C’est par exemple le cas de BlinkFeed, un agrégateur de flux d’actualités qui regroupe au même endroit vos sites d’actualités préférés mais également les flux des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+, Instagram ou encore LinkedIn. Le point noir de BlinkFeed, c’est qu’il va chercher les flux en provenance de OneRepublic, qui ne possède pas un catalogue exhaustif des sites Internet. Il est par exemple impossible de retrouver le flux d’actualités du Monde.fr, à moins d’aller chercher manuellement des flux RSS. Lorsqu’on sélectionne un flux en provenance d’un réseau social, l’application dédiée se lance. Sauf pour Instagram pour laquelle c’est l’interface web qui se lance, moins complète que l’application dédiée.

Le système est parfaitement fluide que ce soit pour la navigation dans les menus, l’écriture des messages ou le lancement des applications. Contrairement au HTC One M8, le tracker d’activité FitBit n’est pas présent dans le Desire 816. Dommage pour ceux qui souhaitaient compter le nombre de pas réalisés chaque jour et les calories perdues. Le HTC Desire 816 perd également les Gestes Motion Launch du One M8 qui permettent d’indiquer les actions à réaliser par le téléphone une fois la sortie de veille réalisée. Mais le Desire 816 conserve les 4 sorties de veilles de Sense 6.0 qui permettent de lancer directement BlinkFeed, l’application qui tournait lors de la mise en veille, l’écran d’accueil ou la recherche Google. Le mode voiture et enfants sont toujours de la partie mais l’application Zoe pour le traitement poussé des photos et des vidéos est présente mais non fonctionnelle. Nous avons contacté HTC afin d’en savoir plus et le service sera disponible cet été, sans plus de précision.

interface-desire-816-2

 

Une bonne partie téléphonie

La partie téléphonie du HTC Desire 816 est assez bonne. L’interface Sense UI 6.0 est agréable à utiliser pour téléphoner et gérer les contacts. La qualité d’appel n’est pas le point fort du téléphone, elle est tout juste correcte, manque un peu clarté et de puissance.

La puce GPS est assez bonne avec un premier fix à 6 secondes et une précision de 8 mètres en plein Paris.

 

 

Un appareil photo à l’aise à l’extérieur, moins en intérieur

En photo, le smartphone de HTC se débrouille plutôt pas mal. En extérieur et avec une bonne luminosité, les clichés sont de bonne qualité. La mise au point est rapide et la gestion de la luminosité permet de réaliser des clichés ni sous-exposé ni surexposé, en choisissant le niveau d’exposition adéquat. Pour la vidéo, rien à signaler, la qualité est correcte.

L’appareil photo du Desire 816 se débrouille bien en mode macro, avec un arrière plan flou et un sujet bien net.

 

Les couleurs sont plutôt bien rendues et la balance des blancs plutôt bien respectée.

En intérieur et en basse luminosité, le capteur est moins à l’aise. Soit la photo est sombre, soit elle est trop claire et brûlée. Les photos dans cette configuration manquent de piqué.

 

 

Des performances en demi-teinte

C’est lorsqu’on aborde la partie performance qu’on comprend pourquoi HTC n’a pas souhaité mettre un écran d’une définition Full HD en lieu et place de la dalle en 720 x 1280 pixels. En effet, dans les jeux vraiment gourmands, le Snapdragon S400 cadencé à 1593 MHz est quelque peu à la peine. Sur Real Racing 3, un jeu très évolué sur le plan graphique, on a noté de nombreux ralentissements qui pouvaient gêner le gameplay. En étudiant de plus près le fonctionnement du processeur, on s’est aperçu que celui-ci ne tournait pas constamment à la fréquence de 1593 MHz. Sur une partie de 10 minutes, le processeur passe près de la moitié du temps à 1094 MHz. Et c’est lors de ces chutes de fréquences que la sensation de fluidité s’en va. Il existe une solution : forcer le processeur à conserver sa fréquence maximale lorsqu’il en a besoin. Il faut alors aller dans les Options pour les développeurs du téléphone comme indiqué sur notre tutoriel. Il suffit ensuite d’activer l’option « Mode haute performance ». À noter que ce mode est automatiquement activé lorsqu’on lance un benchmark et qu’il est impossible de le désactiver lors de ces tests de performances, tout comme le M8 qui lui a valu d’être banni du classement 3DMark. Activer cette option ne risque pas d’endommager le Desire 816 et d’ailleurs, il ne chauffe pas de manière excessive même après plus d’une heure de jeu. Mais la batterie en prend un coup et son autonomie chute drastiquement.

Sur les benchmarks, le Desire 816 s’en sort plutôt bien avec un score de 21451 sur AnTuTu et 13189 sur Quadrant. Au niveau graphique, le HTC Desire 816 obtient 104 sur Manhattan et 327 sur T-Rex, tous les deux lancés en Offscreen 1080p. Sur 3DMark Ice Storm Unlimited, le terminal obtient le score de 4710.

 

 

Une autonomie moyenne

L’autonomie du HTC Desire 816 n’est pas le point fort du smartphone. Avec son grand écran, il semble que la batterie de 2600 mAh ne suffise pas à permettre de se servir du smartphone plus d’une journée loin d’une prise électrique. Sur notre test d’autonomie qui fait appel à la lecture d’une vidéo sur YouTube (Wi-Fi, mode avion, luminosité 100 %) pendant une heure, la batterie du téléphone a perdu 19 % de sa capacité. C’est légèrement plus que la moyenne des smartphones même si ce n’est pas si décevant que cela.

Il existe un mode Economiseur d’énergie. Lorsqu’on l’active, celui ci réduit la fréquence du processeur, la luminosité de l’écran, désactive le retour de vibration et coupe la DATA lorsque l’écran est en veille. Ce qui a pour effet de nettement augmenter l’autonomie de l’appareil mais la faible luminosité de l’écran pose des soucis de visibilité. La vitesse du processeur est limitée à 1190 MHz, ce qui ne suffit pas à faire tourner les jeux dans de bonnes conditions. Real Racing 3 rame bien trop dans ces conditions, son processeur ne dépassant alors jamais les 1190 MHz.

 

 

Notre Verdict

autonomie
Le HTC Desire 816 ne brille pas par son autonomie, qui est dans la moyenne basse des smartphones. Il peine à tenir la journée en utilisation soutenue. Le mode Economiseur d'énergie permet de rallonger grandement sa capacité à rester loin de la prise électrique, une bonne nouvelle.
6
caméra
L'appareil photo du Desire 816 est assez bon mais peu homogène. Il se débrouille vraiment bien en extérieur mais a du mal en intérieur et dans les situations de basse luminosité.
7
design
Le design de ce smartphone est vraiment une réussite malgré le format XXL du Desire. On regrette toutefois l'utilisation d'un plastique blanc glossy à l'arrière alors que la façade et les bordures sont en plastique blanc mat.
8
logiciel
Android KitKat 4.4.2 et HTC Sense 6.0 font du Desire 816 un smartphone dont on prend vraiment plaisir à se servir. On regrettera l'absence de l'application Zoe qui fera son arrivée à l'été.
8
performances
Les performances du Desire 816 sont assez bonnes sans être démentielles. Pour les plus gourmands, il faudra passer par les options développeurs pour forcer le processeur à fonctionner à sa fréquence maximale.
7
écran
La dalle Super LCD 2 du Desire est de bonne facture, avec des angles de vision large et des couleurs assez fidèles. La luminosité est suffisante pour un usage en extérieur.
8
10
Meilleure note
Notre avis
07/10
A 379 euros, le HTC Desire 816 est un peu trop cher. Pour quelques euros de plus, le LG G2 est à proximité avec des composants beaucoup plus haut de gamme mais un écran plus petit. Pour moins cher, on a le Huawei Ascend Mate mais qui est très grand et sans support de la 4G. Au final, c'est un smartphone milieu de gamme qui supporte la 4G avec un écran à la large diagonale qui a un très bon potentiel mais à qui profiterait une légère baisse de prix. Mais il pourra très bien convenir à des utilisateurs avec des besoins particuliers. Malheureusement, sonautonomie en retrait lui coûte de précieux points.
autonomie
06
caméra
07
design
08
logiciel
08
performances
07
écran
08
  • Ecran
  • Haut-parleurs stéréo
  • Support de la 4G
  • Appareil photo
  • Design
  • La partie logicielle
 Pour
Contre
  • Autonomie
  • Performances
  • Prix

Par http://www.frandroid.com

 

HTC Desire 816 19

Publié dans Médias

Commenter cet article