Réunion de crise à l'Elysée après les propos de la Ministre qui avait trouvé le "repas dégueulasse" !

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !



 
 
 
 

Une réunion de crise a été organisée pour traiter de « l’affaire  Bricq » à l'Elysée.

La Ministre avait qualifié de "dégueulasse" le repas servi la veille à l'Elysée sans voir qu'elle était filmée par la presse avec des micros assez puissants pour entendre ses propos.

Selon BFMTV qui révèle l’information, une réunion de crise a donc eu lieu à laquelle assistaient à cette réunion la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, ainsi que le chef des cuisines de l’Elysée, Guillaume Gomez.

Pour ce dernier, c’était son premier dîner d’Etat : Nicole Bricq pourrait ternir la réputation de ce chef, meilleur ouvrier de France à seulement 25 ans.

Face à l’ampleur de la polémique, Nicole Bricq a personnellement appelé Guillaume Gomez pour s’excuser.

Selon les informations de BFMTV , la ministre a expliqué qu’il s’agissait de propos privés.

Le chef aurait refusé les excuses de la ministre, lui indiquant que des propos tenus sur le perron de l’Elysée ne pouvaient être privés.

Le site internet de Valeurs actuelles rappelle que dans un rapport du député PS René Dosière est rapporté que les cuisines de l’Elysée coûtent quatre millions d’euros par an au contribuable.

De son côté le Figaro révèlle le contenu de ce repas "dégueulasse":

En entrée, une « gourmandise de foie gras truffé » suivie d'une «volaille landaise rôtie, et une viennoise de champignons» . Cela accompagné d'un « moelleux de pommes de terre forestière ».

Le repas a été ponctué par un plateau de fromages, puis d'une « nuance chocolat et caramel, glace acidulée ».

Du côté des vins, les invités ont dégusté un Château d'Yquem, de 1997 et un Château Lafite 1999 .

Enfin, un champagne Deutz de 2005 a été servi.

 

Par http://www.jeanmarcmorandini.com

 

 

Publié dans Dans l'actualité

Commenter cet article