Martin Richard, 8 ans, victime et symbole de l'attentat de Boston

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

Trois jours après les attentats qui ont fait trois morts et plus de 170 blessés à l'arrivée du marathon de Boston (Massachusetts, Etats-Unis) lundi 15 avril, les Américains vivent dans l'émotion et la peur d'un retour du terrorisme dans le pays.

Des milliers de personnes se sont retrouvées spontanément mardi soir devant la maison où habitait le petit garçon tué par l'une des explosions. A Dorchester, dans la banlieue de Boston, voisins et Bostoniens ont rendu hommage au petit Martin Richard, 8 ans, tué après avoir enlacé son père qui venait de franchir la ligne d'arrivée. Outre Martin Richard, l'attentat a également coûté la vie à Krystle Campbell, une gérante de restaurant de 29 ans, et à une étudiante chinoise de Boston University, dont la famille a souhaité que le nom ne soit pas divulgué.

La mère de Krystle Campbell, d'une voix brisée, a expliqué qu'on lui avait d'abord dit que sa fille avait survécu. Ce n'est qu'en arrivant à l'hôpital qu'elle a découvert que c'était l'amie de sa fille qui s'en était sortie. "Elle avait un cœur d'or, elle souriait tout le temps, a confié Patty Campbell. Je ne peux pas croire ce qui s'est passé."

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article