Le prix Bayeux met à l'honneur les reportages sur la Syrie

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

 

Alep Syrie
Le prix Bayeux a mis à l'honneur les journalistes qui ont travaillé en Syrie et notamment Fabio BUCCIARELLI de l'AFP. © Fabio BUCCIARELLI/ AFP

Le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a mis à l'honneur, dans son palmarès décerné samedi 12 octobre les journalistes qui ont couvert le conflit syrien. C'est le journaliste du Monde, Jean-Philippe Rémy, qui a obtenu la principale distinction pour son reportage «Sur le front de Damas».

Présidé le photographe américain James Nachtwey, le jury du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre , qui fêtait ses 20 ans, a décidé de saluer le travail des journalistes qui ont rendu compte du conflit syrien. Tous les prix, à l'exception d'un seul, ont récompensé des travaux portant sur le conflit syrien.


Lauréats à deux reprises, Jean-Philippe Rémy, journaliste au monde, et le photographe Laurent Van Der Stockt, ont été récompensés pour l'article paru dans le Monde (en mai dernier) et pour le webdoc sur le même sujet : «Sur le front de Damas». Dans ce reportage, le journaliste racontait comment le régime syrien utilisait des armes chimiques contre les combattants de l'opposition. Le journaliste avait même été plus loin que simplement témoigner puisqu'il avait rapporté des échantillons de produits contenant des preuves de produits toxiques. 

Recevant le prix, Jean-Philippe Rémy a expliqué «le défi qu'a représenté ce reportage. C'était difficile de percevoir la portée de la signification de ces armes chimiques» . A propos du conflit syrien, il a déploré que «tout le monde doute de tout. Alors que c'est simple, il y a un régime qui écrase tout le monde».

 

 

Avant la Syrie, Jean-Philippe Rémy avait publié notamment des articles remarquables sur les combats en Somalie.

La cérémonie des remises de prix avait d'abord commencé avec un hommage aux journalistes français otages en Syrie, Nicolas Hénin, Pierre Torrès, Didier François et Edouard Elias. A ce sujet, Christophe Deloire, Directeur général de Reporters sans frontières (RSF) a affirmé que «correspondant de guerre ce n'est déjà pas un métier facile, il ne faudrait pas que cela devienne un métier impossible».

 


Le palmarès

TROPHÉE PHOTO – PRIX NIKON
1er prix : Fabio BUCCIARELLI - AFP Bataille à mort - SYRIE

TROPHÉE PRESSE ÉCRITE – PRIX du Conseil général du Calvados
1er prix : Jean-Philippe REMY – LE MONDE Sur le front de Damas - SYRIE

TROPHÉE RADIO – PRIX du Comité du Débarquement
1er prix : Marine OLIVESI - CBC Moussa et Alomari, livreurs à domicile sur une ligne de front - SYRIE

TROPHÉE TÉLÉVISION – PRIX de la Région Basse-Normandie
1er prix : Sophie NIVELLE-CARDINALE – TF1 Au cœur de la bataille d’Alep - SYRIE

TROPHÉE TÉLÉVISION GRAND FORMAT – PRIX SCAM
1er prix : Ben ANDERSON - BBC Mission accomplie ? Les secrets de Helmand - AFGHANISTAN

PRIX JEUNE REPORTER – Parrainé par CAPA Presse TV
1er prix : Florentin CASSONNET - XXI Treize anglais sur le chemin de Damas – EUROPE ET SYRIE

TROPHÉE WEB JOURNALISME – PRIX NIKON1er prix : Jean-Philippe REMY et Laurent VAN DER STOCKT – LE MONDE.FR Syrie : au cœur de la guerre - SYRIE

PRIX SPÉCIAUX

PRIX Fondation Varenne des Lycéens de Basse-Normandie (télévision)1er prix : Sophie NIVELLE-CARDINALE – TF1 Au cœur de la bataille d’Alep - SYRIE

PRIX Ouest-France – Jean Marin (presse écrite)
1er prix : Wolfgang BAUER – DIE ZEIT La mort vient du ciel - SYRIE

PRIX du public (photo) – Parrainé par le Ministère de la Défense
1er prix : Javier MANZANO - AFP Siège d’Alep - SYRIE

 

Par http://geopolis.francetvinfo.fr/

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article