Le chômage toujours en hausse

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

La perspective d’un retournement de la courbe du chômage avant la fin de l’année promise par François Hollande s’éloigne.


POUZET/SIPA

 

C’est une nouvelle décourageante pour le gouvernement, l’Elysée et le pays tout entier. En septembre dernier le chômage des personnes n’exerçant aucune activité est reparti fortement à la hausse avec plus de 60 000 nouveaux inscrits, contre une baisse de 50 000 le mois précédent.

Cette recrue était certes attendue puisqu’en août dernier, les chiffres du chômage avaient été artificiellement embellis par un bug informatique. Mais au final, en raisonnant sur deux mois pour neutraliser cette perturbation, le pays compte encore 10 000 chômeurs de plus en catégorie A qu’en juin ! Pire, si l’on inclue les résultats d’outre Mer, ce sont désormais 5,1 millions de personnes totalement désœuvrées ou en activité réduite qui recherchent un job à temps plein…
 
Comment expliquer ce record astronomique alors que l’activité frémit ? Selon Eric Heyer de l’OFCE, les entreprises ont encore en leur sein un sureffectif abondant que l’économiste évalue à 250.000 personnes. Elles ne recruteront donc massivement que si la croissance repart franchement.De sorte que pour l’instant, seule l’ambitieuse politique d’emplois aidés du gouvernement permet à certains jeunes à s’insérer sur le marché du travail.

« Le gouvernement est loin d'avoir gagné son pari, tonne Thierry Le Paon, le secrétaire général de la CGT. Pour inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année, il faut mener une vraie politique d'emploi et de relance industrielle ». Et même Benoît Hamon, le Ministre de l'Economie sociale et solidaire, reconnaît que si cet objectif n’est pas atteint « alors qu'on a tout mobilisé pour cela, la crédibilité de ce gouvernement sera fondamentalement entamée ».
Par Laurence Dequay - Marianne

Publié dans Dans l'actualité

Commenter cet article