Iran : la petite-fille de l'ayatollah Khomeini milite pour la libéralisation des mœurs

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

Zahra Eshraghi, 49 ans, a affirmé dans une interview vouloir "briser les tabous" dans le pays.

 

 

 

 

Coup de fil entre Barack Obama et Hassan Rohani, ouverture de négociations à Genève (Suisse) au sujet du nucléaire iranien... Depuis plusieurs semaines, la diplomatie iranienne multiplie les signes d'ouverture. Sur la scène politique intérieure, l'aspiration à davantage de liberté est relayée par une personnalité surprenante : Zahra Eshraghi, la petite-fille du fondateur de la République islamique, l'ayatollah Khomeini.

Dimanche 13 octobre, elle a accordé un entretien au quotidien arabe Asharq Al-Awsat (interview en anglais). A 49 ans, portant bottes et maquillage, elle y lance un appel à un assouplissement des règles religieuses très strictes qui s'appliquent aux Iraniennes. "La loi sur le code vestimentaire doit être abrogée (...). Je veux lancer la révolution des couleurs", explique-t-elle. Franck Genauzeau, de France 2, explique la démarche de celle qui pourrait devenir un symbole d'un changement à Téhéran.

Commenter cet article