Hausse progressive des taxes sur les carburants

Publié le par MoDem76

Les taxes sur le gazole et l'essence devraient reomonter le 1er décembre. Selon une enquête d'une association de consommateurs, les distributeurs et raffineurs de carburant ont également profité de la baisse des taxes voulue par le gouvernement.

 

 

«2 des 3 centimes de baisse de taxe du gouvernement auraient été effacés par l'augmentation des marges avales». Crédit: Richard Vialeron/Le Figaro
«2 des 3 centimes de baisse de taxe du gouvernement auraient été effacés par l'augmentation des marges avales». Crédit: Richard Vialeron/Le Figaro

Les taxes sur le gazole et l'essence, qui avaient été diminuées de trois centimes par litre à la rentrée et devaient remonter le 1er décembre, vont être relevées progressivement jusqu'au 11 janvier, a annoncé le ministre de l'Économie Pierre Moscovici. Le ministre a appelé les distributeurs de carburants à remonter eux aussi progressivement leurs marges, qui avaient été réduites de deux à trois centimes, et le gouvernement va prendre des mesures pour favoriser la concurrence entre les stations-service au bénéfice du consommateur, notamment sur les autoroutes, a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Bercy.

Cette annonce intervient le jour même où l'association de consommateurs CLCV publie ce matin une enquête sur les carburants qui révèle que les distributeurs et raffineurs de carburant auraient profité eux aussi de la baisse des taxes mise en place par Bercy cet été. En dépit de leurs promesses, ils auraient tiré profit de la baisse de 3 centimes sur le prix du litre de carburant accordée par le gouvernement fin août, peut on lire dans l' étude de l'association de consommateurs CLCV. «Nous nous sommes rendu compte que la hausse tendancielle des marges de raffinage a été encore plus forte sur le mois d'octobre» a affirmé ce matin sur France Info Thierry Sanièze, directeur général de CLCV. Thierry Sanièze précise «que 2 des 3 centimes de baisse de taxes accordée par le gouvernement fin août auraient été effacés par l'augmentation des marges avales». Il demande ainsi s'il y a eu «un effet opportuniste…».

La baisse des prix portées par le repli du pétrole

La hausse des marges concernent avant tout le gazole, selon l'étude. C'est le carburant utilisé majoritairement par les automobilistes . Les trois quart des voitures vendues dans l'Hexagone fonctionnent en effet au diesel. A l'inverse, l'association constate le phénomène inverse pour le sans-plomb: en octobre, les marges sur l'essence ont baissé de deux centimes par litre par rapport à août.

Pourtant, en août, au moment où le gouvernement a annoncé les réductions de taxes sur l'essence, les distributeurs s'engageaient à des efforts volontaires du même ordre. Les baisses de prix annoncées ont bien été appliquées: d'après les données compilées par le site Carbeo.com, devenu une référence sur le sujet, depuis le 28 août, le gazole a reculé de 8,4 centimes par litre, le sans-plomb 95 (SP95) de 14,6 centimes et le sans-plomb 98 (SP98) de 13 centimes. Mais la baisse des prix s'explique par le repli des cours du pétrole. «Au regard de la baisse des prix du pétrole, les tarifs à la pompe auraient pu être un peu plus bas. Surtout pour le gazole», a récemment indiqué Carbeo.

Par Mathilde Golla - http://www.lefigaro.fr/

Publié dans Dans l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article