Francis Collomp : "Ces gens-là ont toujours tué leurs otages, surtout ceux qui ont voulu s'échapper

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

 

Face à la caméra de France 2, jeudi 21 novembre, l'ex-otage raconte ses conditions de détention, et surtout son évasion.

 

 

 

 

L'homme qui a stupéfié les Français par son audace a décidé de témoigner. Francis Collomp, ingénieur français âgé de 63 ans, enlevé le 19 décembre 2012 par des islamistes nigérians d'Ansaru, s'est enfui samedi 16 novembre des geôles de ses ravisseurs. Face à la caméra de France 2, jeudi 21 novembre, l'homme raconte ses conditions de détention et surtout son évasion.

"Ces gens-là ont toujours tué leurs otages, surtout ceux qui ont voulu s'échapper, je savais que si je ne réussissais pas mon évasion, j'étais mort." Francis Collomp ne pensait qu'à s'évader depuis le début de sa détention. C'est grâce à son audace et à l'erreur d'un de ses geôliers qu'il a enfin pu s'enfuir, "ce jour-là, il avait oublié les clés" du mauvais côté, dit-il. Francis Collomp a appris la langue haoussa, parlée dans le nord du Nigeria, et a rempli un carnet de ses "inventions" pour continuer à faire son travail d'ingénieur et s'évader par la pensée. Voici l'entretien qu'il a accordé à France 2.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article