France : les profs à la limite de la déprime

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

Professeur dans une école primaire

Les professeurs d'école ont le blues... - Crédits : Michelle Collins, via Wikimedia.org

 

 

Plus de la moitié du corps enseignant en France éprouverait un sentiment de "frustration" selon un sondage réalisé par la Maif pour le quotidien Le Parisien.

Il semblerait que ce soit la déprime pour les profs en France. En cause ? Un manque de considération de leur métier pour la majorité d'entre eux. D'après ce sondage OpinionWay pour la Maif, ce sont  "près de huit professeurs sur dix se plaignent d'un manque de considération".

Autre information de cette étude, 51% d'entre eux ressentiraient un sentiment de frustration, et seulement 40% seraient enthousiastes. "Ils souffrent d'un manque de reconnaissance : ils travaillent beaucoup et ne retrouvent pas leur investissement dans le regard des autres", indique la Maif.

Les principales raisons de ce mal-être seraient le manque de reconnaissance (58%), la rémunération (51%) et le manque de moyens mis à leur disposition (42%).

"C'est un phénomène de fond, lié à des malentendus qui durent depuis longtemps. Dès les premières enquêtes sur leur métier, dans les années 1970, les professeurs étaient persuadés d'être mal perçus et qu'on ne comprenait pas leur travail, indique l'historien Claude Lelièvre au ParisienC'est d'autant plus paradoxal que toutes les autres enquêtes montrent, à l'inverse, que l'opinion publique a une bonne image de l'école et des professeurs."

Publié dans Dans l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article