Écolos et islamistes, même combat douteux

Publié le par Ce qu'il ne fallait pas rater !

Remplacer le steak par des protéines végétales pour des raisons confessionnelles ? Une candidate écolo est pour. Curieux mélange des genres.


FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA
FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA
Tout commence par une pétition distribuée devant les écoles de Villejuif. Lancée par Sabrina Corneille, une assistante maternelle de confession musulmane, la supplique revendique le «droit des parents d'assurer une éducation religieuse et un enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques». Cette mère de famille, dont le fils est entré en maternelle cette année, dit avoir recueilli quelque 600 signatures de parents furieux, comme elle, de subir «un seul et unique mode d'éducation dictée par l'administration» : celui de proposer de la viande - ni halal, ni Kasher - dans les cantines scolaires de la ville.

Derrière la critique d'une «administration» aux ordres de l'édile communiste, Claudine Cordillot, et accessoirement de l'Etat, qui a imposé par un décret de 2011 que soient servis des plats à base de viande dans les écoles, la pression est clairement de nature religieuse. Pas de bifteck compatible avec les différents cultes ? Interdisons-le, prône Sabrina Corneille, et remplaçons-le par un plat à base de protéines végétales. Reprise par une palanquée de sites communautaristes, cette croisade a reçu le soutien surprenant de la candidate écolo aux municipales, Natalie Gandais.

Puisqu'il y a «déjà une alternative au porc, pourquoi pas une alternative végétarienne ?» interroge-t-elle, oubliant un peu vite que beaucoup d'enfants de familles modestes n'ont l'occasion de manger de la viande qu'à la cantine... «On entend les inquiétudes environnementales, mais c'est curieux de voir des responsables politiques rallier des arguments religieux, alors même qu'ils devraient être les garants de la neutralité religieuse», souligne-t-on dans l'entourage de la maire de Villejuif.

Posture démago

Qu'une représentante locale d'Europe Ecologie-Les Verts mette les pieds dans le plat confessionnel a de quoi étonner. Mais qu'un ténor du parti comme Alain Lipietz, qui figure sur sa liste et l'a fait travailler jadis comme attachée parlementaire, abonde dans son sens, en voyant dans cette polémique une preuve de «l'islamophobie ambiante», est autrement plus inquiétant. Pour Lipietz, la laïcité se résume à ce que «tout le monde soit content». Une posture démago qui permet aux écolos, opposés par ailleurs à la construction d'une mosquée sur la commune, de se refaire une virginité auprès de la communauté musulmane, d'ailleurs très divisée sur cette pétition. Le vote des musulmans risquant d'être déterminant aux municipales, on comprend mieux l'empressement des Verts à s'attirer leurs grâces. Quitte à mélanger des choux et des carottes...
Par Mathias Destal - http://www.marianne.net/

Publié dans Dans l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article